Angélique Lecaille

  • Projet : Zéro Newton
  • Année : 2020

Les dessins monumentaux d’Angélique Lecaille invitent à contempler des paysages situés aux abords du monde. Ciels nébuleux transpercés de lumière, montagnes rocheuses aux arêtes acérées, absence de figures humaines et perspectives vertigineuses; dans son œuvre, le grandiose côtoie le fantasmagorique. Ce travail de dessin d’une extrême précision s’accompagne de sculptures de métal et de bois brûlés ou noircis qui viennent prolonger ces interrogations sur l’espace et la transformation de la matière.

 

« Aspirés dans une faille rocheuse, attirés par une clairière abstraite, emportés par un bouillon de nuages, ne manquons pas le premier vertige que procurent ces dessins, au risque d’en sous-estimer la portée critique : ce trouble est celui de l’anachronisme. Dans l’antichambre de l’expérience esthétique que promet la virtuosité du travail à la mine de plomb sur grands formats, ne devrait-on pas considérer la technique, le sujet, les références et peut-être cette humeur comme autant de moyens empruntés au passé pour ré-interroger la pertinence du medium ? Angélique Lecaille met le dessin à l’épreuve du présent – jusqu’à épuisement de la feuille et de la main. […] les visions rocheuses d’Angélique Lecaille se reconnaissent dans le paysage romantique tel que le préconise Caspar David Friedrich en réclamant du peintre qu’il représente « ce qu’il voit devant lui, mais aussi ce qu’il voit en lui-même »

 

Angélique Lecaille est représenté par la galerie Mélanie RIO Fluency.